Nous utilisons des cookies pour que notre site web soit le plus sécurisé et efficace possible pour nos visiteurs. En restant ici, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Démonstration : anticiper la fin de l’OCR, quelles solutions ?

Démonstration : anticiper la fin de l’OCR, quelles solutions

Si la reconnaissance optique des caractères, également appelée OCR, reste largement utilisée pour
capter et extraire les données des factures fournisseurs, elle fait de moins en moins l'unanimité,
notamment pour les raisons suivantes :

  • une gestion papier inéluctable (réception des plis, tri, ouverture des enveloppes), mettant à risque la continuité d'activité,

  • la qualité et l'exhaustivité des données extraites, impactant le processus aval de traitement des factures (données incomplètes, corrections manuelles),

  • des coûts cachés et des délais inutiles, dont on peut s’affranchir aisément : coût d’affranchissement, de traitement, de validation des données, délai d’acheminement du courrier,

  • l'évolution du marché vers la facturation électronique, ce que l'OCR n'est pas.

Face aux enjeux d'efficacité opérationnelle, quelles sont les alternatives proposées par la facturation
électronique ? En quoi se distinguent-elles de l'OCR : fonctionnement, archivage, piste d'audit fiable,
conséquences pour vos fournisseurs, etc.

Découvrez les réponses dans cette vidéo de 30 minutes.