Nous utilisons des cookies pour que notre site web soit le plus sécurisé et efficace possible pour nos visiteurs. En restant ici, vous acceptez notre utilisation des cookies.

BFM Business : la finance, pierre angulaire des stratégies des entreprises

lundi 19 juillet 2021

5 minutes de lecture

BFM Business : la finance, pierre angulaire des stratégies des entreprises

Souvent dans l’ombre, la fonction finance s’est trouvée aux premières loges de la crise économique résultant de la pandémie Covid. Grâce aux solutions numériques, elle a fait preuve de réactivité et a démontré sa capacité d’anticipation. Son enjeu désormais : consolider et valoriser ses acquis durant la crise, et s’affirmer comme premier business partner de tous les métiers de l’entreprise.

À l’occasion des Digital Finance Awards 2021, Frédéric Simottel a reçu, sur le plateau de 01 Business, membres des jurys et experts du secteur, pour débattre de l’impact, des risques et des opportunités de la crise économique sur la fonction finance. Mais également pour comprendre les leviers à activer et les pièges à éviter dans la transformation digitale de la direction financière, au travers du témoignage de Believe, lauréat de l’Award « Rapidité ».

Autour de Frédéric Simottel :

  • Marine Cochard, directrice de la transformation financière chez Believe

  • Nicolas Gudin du Pavillon, vice-président France Europe du Sud de Basware

  • Gautier Riche, associé conseil chez Deloitte

  • Laurence Yvon, vice-présidente France de WoltersKluwer CCH Tagetik

  • Samuel Guillon, SVP Stratégie chez Kyriba

Découvrez le résumé de l'émission

La crise sanitaire, vecteur d’accélération de la transformation financière

Historiquement, c’est en temps de crise que la direction financière est mise au premier plan dans l’entreprise. La crise sanitaire n’a non seulement pas dérogé à la règle, mais a été d’une telle ampleur et sans précédent que son impact sur la fonction finance a été exacerbé, en regard des crises précédentes.

Le pilotage du cash notamment n’était plus un simple « enjeu majeur » mais une véritable question de survie. Déjà entamée depuis de nombreuses années, la digitalisation de la fonction, associée à la maîtrise de la donnée financière, s’en est trouvée vivement accélérée, pour répondre rapidement et justement aux sollicitations des directions générales.

Par ailleurs, face à un changement d’une telle portée et d’une telle soudaineté, c’est le rythme impulsé par les opérations qui a donné le La à toutes les autres fonctions de l’entreprise, y compris la finance.

Aujourd’hui, après plus d’un an de dynamique et de transition forcées, le temps de la prise de recul est arrivé, afin d’intégrer et d’inscrire dans la durée les nouvelles pratiques digitales et managériales de la fonction finance.

Valoriser la fonction finance et gagner la confiance des métiers

S’il s’agissait de trouver un aspect positif à la crise sanitaire que le monde a traversé en 2020 et 2021, c’est la prise de conscience de l’utilité du digital ou, autrement dit, des solutions de numérisation et d’automatisation des processus, quelle que soit la fonction occupée.

Pour la direction financière, la crise a été l’occasion de démontrer sa capacité à réagir vite pour revoir toutes les projections de l’année, qui s’avéraient nécessairement faussées. Et notamment en innovant dans ses pratiques, aidée en cela par des outils numériques déjà en place ou rapidement mis en œuvre, sur fond d’intelligence artificielle, d’automatisation des processus ou encore de data science. Et ceci afin d’offrir visibilité et anticipation à l’ensemble de l’entreprise, dans une démarche de « business partner ».

Une véritable valorisation de la fonction finance auprès des autres directions, qui s’accompagne en outre d’une meilleure communication et d’une meilleure pédagogie pour que les métiers soient mieux armés dans leur quotidien. Ainsi, au-delà du seul indicateur « pertes et profits », la gestion du cash et la compréhension du Capex peut permettre aux autres métiers de mieux participer à la gestion de la rentabilité de l’entreprise, chacun à leur niveau.

Fonction finance : au-delà des chiffres

Les chiffres, c’est évidemment ce que l’on attend avant tout de la fonction financière. Mais il y a chiffres et chiffres. À l’aide des outils digitaux, la fonction finance est désormais en mesure d’offrir des indicateurs qualitatifs : transparence des processus, visibilité, relations fournisseurs (délais de paiement respectés), etc.

En parallèle, la fonction finance a vocation à participer activement à la démarche RSE des entreprises avec des indicateurs spécifiques, afin de porter un éclairage sur les actions et initiatives de l’ensemble de l’entreprise, ou grâce à ses propres projets d’innovation, de mobilité ou encore de relocalisation par exemple.

De façon plus générale, l’accélération de la transformation digitale de la finance liée à la crise lui a aussi permis de mieux fédérer ses équipes, moins soumises à la gestion de tâches répétitives et à faible valeur ajoutée, et de renforcer le sens et l’utilité perçue de leurs fonctions auprès des métiers. Une dynamique de transformation qu’il s’agit bien sûr désormais d’entretenir et même de consolider, pour penser dès aujourd’hui la fonction finance de demain.

RETROUVEZ L’ÉMISSION EN INTÉGRALITÉ